• facebook

EtVoil'Art, un voyage, un film 

L'aventure du Viva Binga s'est terminée en 2017 suite à la vente du voilier. 

Tim a repris le flambeau de ce vaillant Centurion 32.

Le Viva Binga portera le pavillon Belge pour la suite de sa vie.

Nous on continue de proposer le film EtVoil'Art, un regard sur l'Armada 2013 via des projections et la vente du carnet de Voyage encore et toujours disponible

etvoilart@gmail.com

 

 

 

Nous sommes actuellement ici :

 

 

ACTUALITÉS

 

 

2018 - La suite est dans le film

2018

Tim a repris le flambeau de ce vaillant Centurion 32. Nous allons poursuivre les aventures sur d’autres bateaux. En attendant, le film EtVoil’Art est disponible sur DVD dans le magnifique carnet de voyage réédité !
N’hésitez pas à le  commander en envoyant un chèque de 36e à cette adresse Matthieu MOUNIER, Placette Sol de Sarda, 11250 GREFFEIL Frais d’envois offert (6e) en échange d’un poème !


VIVA BINGA sur Festina Lente

2016 - 2017

Le Viva Binga est actuellement en voyage avec ses capitainEs Félix et Xeva ! 

+ d’infos sur le site de Festina Lente : www.festinalente2016.net

De retour en Bretagne l’été 2017 !

En route vers l'Aber Wrac'h

24 janvier 2016

Ca y est, l'aventure Festina Lente commence pour le Viva Binga !

Un convoyage de Douarnenez à l'Aber Wrac'h sous le soleil avec des pointes à 10 noeuds ! que du bonheur !

Le bateau est préparé pour une année de voyage entre les bonnes mains de Félix, son nouveau capitaine !

 

Pour suivre les aventures,  c'est par ici : http://festinalente2016.net/

Souscription Carnet de Voyage

Mercredi 25 novembre 2015

Si vous souhaitez commander la deuxième édition du carnet de voyage avec DVD du film de l'Armada en version 52"

 

N'hésitez pas à souscrire dès maintenant 25€ au lieu de 30€.

Projet des Marins Crêpeurs

Mardi 23 juin 2015

Les marins crêpeurs, c’est une crêperie itinérante qui se déplace sur un voilier de port en port afin de sensibiliser à l’origine des aliments grâce à une installation vidéo interactive autour d'un stand de crêpes bio.

 

Pour nuancer avec les images d'épinal utilisées dans les emballages afin de tromper le consommateur, l'idée est de découvrir le vrais visage des élevages dans une idée d'instruction et de sensibilisation à l'alimentation et à la condition animale.

 

Ce projet pourra marier enfin les centres d'intérêts des deux association soeurs : les champs de l'Homme et les Chants de la mer.

Voir le film du festival Armada

2 juin 2015

Le documentaire retraçant l'aventure de l'Armada 2013, festival itinérant à 11 voiliers, est téléchargeable en ligne pour 9 euros. 
Il retrace la tournée entre France, Corse et Sardaigne initiée par la Faaac. 
Ca flotte, ça remue, ça respire et ça inspire, allez-y voir, soutenez le film, l'aventure continue !

 

Vous pouvez aussi souscrire à la deuxième édition du carnet de voyage qui accueillera dans ses pages le DVD.

Première projection du film EtVoil'Art, un regard sur l'Armada.

14 - 15 - 16 mai

Sortie de film en beauté et en spectacle avec un événement commun organisé à Douarnenez par le collectif de la Meute, La MJC, les Sardines Volantes et Les Chants de la Mer. Les armadiens reviennent à Douarnenez pour présenter des spectacles et voir pour la première fois les images de l'Armada.

Les voiliers Djelali, Viva Binga, Mahala et Euménide seront installés au port Rhu près de la place de l'Enfer avec sur le quai des concerts, des crêpes bios et locales, des carnets de voyage de l'Armada, de la bonne humeur et plein de couleurs !

 

PROGRAMATION DES SPECTACLES

 

JEUDI 14, la Friche

 

20h : Terres Libres, une création de la compagnie Autre Direction

Représentation aussi le vendredi et samedi. 

 

VENDREDI 15, quai du port Rhu, place de l'Enfer

 

Dès 10h : Rencontre autour des voiliers, présentation de l’association et du carnet de voyage de l’Armada, projection sur voiles, Slackline, Buvette, crêpes - bio et locales...

18h : CONCERTS : Palpitaï - Evelyne Zou - Bots el Hombre Orquesta 

22h : Projection EtVoil’Art (migration vers le chapiteau 30’ avant)

 

SAMEDI 16, Place du Sémaphore - La Friche

 

Crêpes et buvette, Rampe de skateboard, entresors dans les caravanes spectacles de la rue Henry Barbusse :


« La Rougeotte » de la Cie Paroles en l’air
« Penesto » d’Anne Sophie Boivin
Atelier de fabrication de Mobilier par Florence Doleac
« La Françoise-des-Jeux » de La Gazinière Compagnie
« PhotoLux, attraction photographique décalée » de Gildas Bitout

Sur la place :

 

16h30 L’oiseau bleu - Théâtre (programmation Collectif de la Meute)

17h40 J’ai les pieds en permanence ou l’athrophie du canard - Cirque

18h Voyage Hors Champs - Performance danse

18h30 Apéro-concert avec le groupe La Résille - Musique world

20h Errance - Performance danse

20h40 F+M=8 - Performance et musique

21h30 Crazy Safari Circus - Cirque forain

22h30 Léo Solo - Chanson & piano (chapiteau Autre Direction)

 

 

 

Première projection publique Armada festival le film

rdv le week-end du 15 mai 2015 à Douarnenez

2 mois en 2h, c'est peu, mais c'est déjà ça !

LE FILM DE L'ARMADA 2013  sera là pour rapeller les moments de cette aventure, la faire découvrir à ceux qui ne l'on pas vécue et qui souhaiteraient en avoir un aperçu.

 

Ca sera l'occasion aussi de découvrir le carnet de voyage. De se rencontrer et de découvrir d'autres spectacles. Programation en cours...

 

Le montage de l'Armada aura bien lieu

6 septembre 2014

Le Viva Binga sera au quai du Port Rhu à  Douarnenez en mode studio de montage vidéo. La ville de Douarnenez via Erwan Le Floch a accepté la requête de l'association les Chants de la mer pour que je puisse commencer le montage de l'Armada en Octobre et Novembre. Est ce que 2 mois suffirrons pour traiter ces 40 heures de bonheur intégrale à réduire en 52 minutes ?

On verra.. C'est donc encore un projet de film qui se monte sans société de production. Marre de démarcher, et de courrir après les producteurs. L'important, c'est que ça se fasse ! Ça sera l'occasion de gérer la diffusion avec l'association et de la développer par la même occasion via des diffusions TV , DVD et internet.

Navigations en mer d'Iroise

11 aout 2014

Que de beaux moments passés à bord du Viva Binga depuis son arrivée à Douarnenez. Nous avons gouté aux joies de la "vraie navigation", c'est à dire avec des cailloux partout et des marées...

 

Nous avons enfin pu honorer la contrepartie de la seule et heureuse personne ayant souscrit un voyage à bord via "touscoprod" en allant faire une belle ballade depuis Douarnenez jusqu'aux "tas de pois" ou nous avons passé une nuit vers Camaret.

 

Après Temps Fête, nous sommes partis pour faire la tournée de spectacles impromtus à Ouessant et Molène.

 

Une semaine plus tard, nous mouillions à l'entrée du port de l'île de Sein avec un équipage toujours changeant et motivé, avec les yeux qui brillent de voir de la mer, le monde autrement que sur terre.

 

En attenant les photos, deux nouvelles vidéos musicales sont visibles à la rubrique vidéo évidemment... 

 

Le bateau est toujours à Douarnenez, si vous naviguez par là bas, vous le croiserez peut être sur l'eau avec son nouveau capitaine intéri-mer Piéro Glav qui gère le bateau jusqu'à octobre.

 

Concernant le film de l'Armada, la recherche de production nécessitant autant d'énergie que le montage lui-même, je prévois de le faire en octobre-novembre à bord du Viva Binga à Douarnenez. Reste à savoir si la mairie de sera prête à participer à ce projet car une place au ponton est assez chère mais indispensable pour avoir accès à l'électricité, l'eau et autres comodités d'accès à bord.

A bientôt !

Arrivée à Douarnenez

Mardi 13 Mai 2014

29 jours après mon départ pour les Canaries, le Viva Binga est arrivé à Douarnenez.

 

Le voyage s'est rythmé entre navigation, et réparations. La liste des travaux est encore longue pour que ce petit bateau fonctionne correctement, mais il a su nous amener jusqu'à Douarnenez sans grosse embuche depuis les Canaries (Carénage), Madère (point météo, quelques réparations et ravitaillement), Porto (Arrivée d'une nouvelle équipière à bord : Nelly et réparation de l'enrouleur de génois), Camarinas (Nord de l'Espagne au dessus du cap Finistère pour réparer l'enrouleur de GV qui ne voulait pas rester avec le mât et réparer les fuites d'eau qui coulaient dans les duvets la nuit...), et enfin arrivée à Douarnenez le jour de la régate Guyader.

Le temps a été clément avec nous et nous n'avons pas eu de gros coup de vent. Nous avons pu profiter du soleil (et de la pluie également), de livres d'aventures marines du 19ème siècle ("Slocum, navigation en solitaire", "Deux années sur le gaillard d'Avant de Dana") . Nous avons eu peu de temps de repos et de balades finalement car en mer les quarts de nuit sont éprouvants à 3, et à terre, nous étions principalement occupés à bricoler.

 

Nous avons mis 3 jours et demi pour traverser le Golfe de Gascogne : que du bonheur ! Pour ceux qui veulent plus de détails, vous pouvez télécharger le livre de bord photographié ci-dessous et voir les photos dans la rubrique photos du site.

 

Maintenant le Viva Binga se repose le temps que Douarnenez l'adopte si possible pour faire office de Bateau studio montage vidéo, à voir avec les autorités du Port si une place est disponible à quai pour les associations. D'autres navigations sont prévues, notamment avec le projet de Ciné-Sea'rcus en juillet-août !

 

Kenavo !

Travaux avant départ

Samedi 12 avril

La Restinga ! Petite bourgade au petits restaurant de poissons délicieux, son petit port tranqiuille comme les gens. Les coulées de lave encore fraiches pourtant figées depuis des années, La Restinga et aussi son terre-plein où nous sommes sur piloti depuis 2 jours ! Encore et toujours : Le chantier ! Aujourd'hui, Yves s'est attelé a remettre le roulement dans l'enrouleur de génois avec le minimum d'outils disponible : sans le bon matériel, remettre un circlips devient une mission éprouvante. Heureusement que les voisins Bretons de Lorient sont à côté et nous rendent de bon et loyaux services ; à croire que c'est le ciel qui nous les envoie… Céline gère l'intendance, aménage et range et nettoie l'intérieur du Viva Binga, et moi je me suis attelé à changer les passes coques du vide vite défectueux, et nettoyé le poste arrière…Bref le bateau, prend vie, l'équipage se rode à l'environnement et se prépare pour la grande remontée vers Maltes, puis Les Acores...

 

Départ pour les Canaries

Mercredi 9 avril 2014

Le départ d'un voyage, c'est comme un saut dans le vide. On sait que même si on en a envie, on ne doit pas s'accrocher à ce qui pourrait nous retenir. Car partir, c'est laisser quelque chose pour autre chose. Nous nous fixons des échéances pour nous rendre d'un point à un autre. Tout autour de nous, ce qui fut le mystère se matérialise en paysage avec des êtres bien réels qui se retrouvent devant nous. La peur l'inconnu se dissipe et cette nouveauté devient normale. Et cette matière du nouveau nous enivre d'une substance bien réèle que l'on pourrait simplement nommer "vie". Qu'est ce qui fait que la balance pèse vers le voyage plutôt que la vie sédentaire ? Je ne sais pas. En tout cas, je suis bel et bien parti avec une idée en tête : ramener le voilier Viva Binga de l'île de Hierro aux Canaries vers la ville de Douarnenez en Bretagne. Pour cela, je serai accompagné des Douarnenistes : Céline navigatrice sur la Maria Gilberte thonier amiral du festival de spectacle itinérant de l'Armada. Yves, son copain, rencontré aussi à Bastia pendant le festival Armada est de la partie et saura précieusement nous faire part de son expérience tant sur les travaux que sur la navigation. Si la météo a aussi d'élan que mon coeur, le vent nous mènera vers le Portugal pour retrouver Nelly. C'est la première fois que je navigue aussi longtemps et sur un parcours aussi long, et inconnu. J'ai bien hâte, mais avant de se lancer, il faudra encore effectuer quelques travaux : j'arrive avec des roulements de l'enrouleur de génois, un nouveau génois, deux passes coques neufs à remettre après avoir sorti le bateau de l'eau etc...

 

Plusieurs manières de voyager s'offrent à nous. On aura beau faire des figures de styles pour tenter de justifier tel ou tel voyage, qu'un en vaut plus qu'un autre selon le risque ou l'exotisme qu'il engendre. Je pense plutôt que l'on ne choisi pas sa manière de voyager. On voyage de telle ou telle manière non pas pour paraître mais pour ce que l'on est, ce dont on a besoin même de plus inavoué. Même si le moyen est important, il y a aussi la manière… avec nos manières, nos préférences de confort, de vouloir savoir, contrôler, faire en sorte que l'imprévu ne s'immisce pas dans le programme. Pour le coup, je pense que ma part d'imprévu pour commencer a été mise à une belle épreuve dès le départ. Premier voyage : un voyage mental et psychologique : les au-revoirs. Voir les visages de ceux qui restent. Un étrange rapport s'inscrit dans ceux qui restent et ceux qui partent. Un soulagement de voir advenir une nouveauté, un changement et en même temps une pression de l'incertitude partagée. Incertitude de se revoir pour les plus pessimistes, puisque le meilleur est ailleurs. Voyager c'est aussi donner un autre rapport aux temps, Le premier, c'est le temps qui passe sur les montres, et forme nos rides, nos rires, nos erreurs ou nos réussites.

Voyager à la voile, s'est aussi se soumettre au temps : le temps qu'il fait dira ou nous irons. Voyager c'est aussi se donner les moyens d'avancer, explorer, découvrir. Pour commencer, après avoir fait les aurevoirs, je fini de manger en vitesse un magnifique ragout d'agneau avant de partir en voiture avec ma soeur en vitesse. Puis pris de justesse un train de Saint Etienne vers Lyon. L'idée est de rejoindre Lyon Part Peyrache d'où m'attend un bus qui m'emmènera 12 minutes plus tard à Barcelone et prendre un avion le lendemain, puis arriver à Ténérife ou je dormirai une nuit. avant de reprendre un avion pour El Hierro et prendre un bus jusqu'au bateau à la Restinga dans le sud. Je lis la princesse de Babylone de Voltaire sur un petit livre édité en 1930. Arrivant bientôt à Lyon, je me rend compte que mon train arrive à Lyon Part Dieu. Ma première erreur issue d'une négligence sans doute provoquée par cet excès de volonté d'aventure à s'autoriser l'erreur. Même si elle peut coûter chère, elle est un défi. Autant je rate mon bus, mais au moins je ne coule pas le titanic. On a toujours beau relativiser, sur le moment, on calcule, on espère beaucoup, et on y va !!! Mon corps réagi entre raison et pulsion. Je stress un peu quoi. Comment rejoindre Les deux gares sans train à cette heure ci : 22h18. Mon téléphone moderne me donne l'information mais pas la solution. Je me vois déjà à faire du stop avec mes sacs de 32 kilos et 15kilos. Je revois mon père me proposant de m'emmener. Je refusais naturellement en lui évitant pour lui éviter 90 km de route, et de polluer inutilement le monde. Inutile de penser à ça. Je me dirige vers les taxis. - Bonjour, 10 minutes pour aller à Peyrache, c'est possible ? - Oui. Je plonge dans le taxi. Pourquoi roule-t-il si doucement ? Pourquoi regarde t il son gps. Il ne connait pas la route ? En tout cas, on arrive à 22h30 pile à la gare. Mais pas de bus. On tourne, ne trouve rien. je cherche dans mon téléphone qui comme par hasard refuse de fonctionner. Au moment de repartir, je lève la tête, et vois ce bus pour Barcelonne qui donne bien des suées ! Le taxi prend le sens interdit et lui barre la route pour l'empêcher d'avancer. Ouf ! Il est bloqué. Je sors d'un coup, des zonnards s'écrient " c'est la BAC ?" tant je sortis vite de la voiture. Le conducteur m'accepte et moi je jubile de ce tour de passe passe débile ou j'ai perdu 20 euros, mais gagné une nuit un peu plus tranquille que sur le bord d'autoroute à faire du stop avec mes deux gros sac avec sur la conscience, l'incertitude d'arriver à temps… L'aventure est multiple. Me voici à Barcelone.

Samedi 22 mars 2014

Robin toujours à bord du Viva Binga.

Céline, Yves et moi, (Matthieu) le rejoignons le 9 avril avec un génois neuf (merci Robert...) et d'autres surprises qui permettront de (p)réparer le bateau pour la grande remontée jusqu'à Douarnenez !

Puis vers le festival Ciné Searcus à Pontrieux le 17-18-19 mai ! 

http://auxcinephilesdeleau.com/blog/?p=1368

    Le Viva Binga est à Gibraltar en route vers les Canaries avec à son bord : Robin, officiellement chef de bord, et Camille un ami de Franco Debierre, avec à tribord ou à bâbord mais plus certainement dans son sillage (hé hé...) : l’Oiseau de Passage ainsi que le bateau de Bost, un musicien itinérant de la famille des Cyclowns Circus, rencontrée il y a 10 ans en Mongolie...

 

Cliquez sur la photo de Robin pour avoir plus d'infos et la suite de l'article...

 

Dimanche 17 Novembre

Merci !

La campagne de don sur touscoprod est terminée. Merci d'avoir gonflé nos voiles de votre confiance et donc contribué à la réalisation de ce film qui se résume aujourd'hui à plus de 50 heures de rushes. Le montage se prépare avec pour commencer la copie de sauvegarde des disques durs. Arthur s'est généreusement proposé pour commencer le montage à Bruxelles. Je serai donc amené à suivre de près et de loin l'avancée de cette deuxième phase de travail fastidieuse, passionante et déterminante que le montage. C'est le moment où le fiml va se révéler. Vous serez informé des avancées du film et du voilier studio VIVA BINGA !

Mercredi 30 Octobre

Terre Terre Terre ! Le continent. Le premier pas fut posé hier à la Ciotat. Nous sommes arrivés avec "Terrain Vague" et le voilier qui nous à rejoins à Calvi "Antidote2". Après une courte pause sur l'île de Porquerolles, nous voici dans le froid : première réalité de notre grande illusion qui dure depuis deux mois, et qui commence à ressembler à un rêve. Le réveil se fait doucement. L'Armada et son film n'est pas fini, se termine le 3 novembre à Sete. Il nous reste encore le gros du travail du film. La FIN !

Mardi 22 octobre

Après quelques mouillages reposants dans de magnifiques sites au Nord de la Corse, nous reprenons du service avec le festival du vent. Moitié accueilli, moitié autonome, nous tentons de nous organiser pour pouvoir donner le meilleur de l'Armada. Des commissions se sont crées pour que nous soyons au mieux coordonné avec les organisateurs. La préparation d'un film sousmarin est en route et les répétitions bon bon train ! Cliquez sur l'image pour accéder au site du "festival du vent".

lundi 21 octobre

Nous voici au mouillage de L'île Rousse après avoir profitté de la côte Corse.

Des nouvelles fraiche dès demain, nous arriveron à Calvi pour les dernière représentations dans le cadre du festival du vent.

Dimanche 13 Octobre

Début du festival Armada à Bastia ! La ville est partenaire en communication et nous a fourni un bel espace à côté des bateaux que la "commission scénographie" s'est chargée de bien décorer. Le premier spectacle de Mattia (Jonglage) s'est donc bien déroulé avec un beau public accueilli comme il se doit devant la Maria Gilberte.
Sur le quai d'en face où se trouve les autres bateaux, les répétitions vont bon train ! Slackline en musique, cirque…

Vendredi 11 octobre

Arrivée au vieux port de Bastia !

Après Calloforte, nous sommes passé à Stintino le temps d'envoyer les dernière cartes postales italienne, puis avons passé 3 jours au mouillage en Corse dernière le cap de Bonifaccio dans la magnifique baie de Santa Amanza ou nous avons rejoins le dernier et 11ème bateau de l'Armada.

Ici avec Internet, nous reprenons du service pour aloimenter les actualités du site.

Lundi 30 Septembre

Demain 7h du matin nous quitterons cette chère ville de Calloforte. L'isola de l'isola de la peninsula aura été pour l'Armada l'accueil le plus chaleureux que nous ayons eu jusqu'à présent. La rencontre avec ces musiciens octogénaires devant une pizzeria aura aussi contribuée au fait que nous ayons tous trouvé cette escale des plus intéressantes, humainement et artistiquement parlant.

Jeudui 26 septembre

Arrivée à Caloforte à minuit hiers soir. Après une escale festive sur l'embarcation amiralE "Maria Gilberte", les spectacle reprenne dès demain. Aujourd'hui, grand ménage, recharge des batterie et vidage des images des caméras...

 

Le film prend une tournure sereine. On continue de filmer sans (trop de) relâche avec Arthur. L'étape de la ville Caloforte où nous sommes arrivés hiers soir promet aussi de belles images des spectacles. La ville est calme, l'équipe d'organisation accueillante (rdv pour un interview demain à 10h...) Les petites ruelles sont pleine de vie (sauf entre 14h et 18h... sieste oblige ! ). Bref tout va bien. Un seul hic l'étape de Civitavecchia est anulée. Nous ne rejoindrons pas d'Italie. Tant mieux, la Sardaigne est belle et nous improviserons une pétanque sous-marine ou autre activités non moins réjouissante.

 

Nous sommes à la mi-parcours du voyage et la moitié du financement, ne réfléchissez donc pas à moitié avant de vous lancer dans cette co-production ! Rdv ici même : http://www.touscoprod.com/fr/project/produce?id=899

 

Cliquer sur le bateau pour voir les premières images vidéo...

http://youtu.be/C0yPdwG3LxM

Vendredi 20 septembre

Bonjour à tous,

 

Voici presque 20 jours que nous sommes partis de l’Estaque. Après une courte escale en Corse, le Viva Binga et son équipage composé maintenant de 3 personnes continue son périple vers le sud. Nous voici donc arrivé à Cagliari, « la cité des Anges ».

 

Nous sommes bien situé dans un port à côté du centre ville historique. Cette grande ville situé au sud est de la Sardaigne est fort jolie, et attire même le pape... À moins qu’il ne soit venu pour l’Armada ?

 

Concernant le film, nous continuons à rencontrer les acteurs de cette folle aventure intime et collective. Nous sommes à l’affut de jolis plan stables dans une mer agitée. Nous tentons de rebondir sur les interviews manquées des équipages bloqués par la tempête à 3 jours de là où nous sommes, de capter le réèl si complexe dans un présent improvisé et pleins d'imprévus...

C'est aussi une grande difficulté que de capter en regard extérieur cette aventure humaine si forte lorsque nous sommes tentés tout simplement de la vivre et de la laisser filer. Mais notre travail est de la retranscrire au mieux avec nos moyens. Alors on tient bon, et allons profitter de cette escale pour faire un point avec Arthur sur la réalisation du film. Qu'est ce que nous vivons ? quel plans nous voulons ? quel plans il nous manque ? Quoi filmer ? Il faut recentrer le discours et le propos du film... Mais est ce qu'il y en a vraiment un ? On le perd un jour, on le retrouve le lendemain... Les autres équipages jouent le jeu et acceptent plutôt bien la caméra. Reste à trouver les rares moments où nous pouvons prendre le temps de se voir entre deux spectacles, et deux navigations.

 

Concernant nos moyens, nous sommes à 39% des 4000 euros demandés sur le site http://www.touscoprod.com/fr/project/produce?id=899 !

C'est bien , MERCI !!!

N'hésitez pas à communiquer autour du projet comme vous pouvez pour que l'on puisse réunir le reste...

 

Nous vous envoyons de belles pensées. Bien à vous !

 

Matthieu, Arthur, et Enguerran.

 

Mardi 17 septembre

Navigation sur la côte Est de la Sardaigne avec "Laisse Dire", un des voiliers de l'Armada.

Dimanche 15 septembre

En quête vers l'ailleurs. Attraper le soleil ! En route pour les îles... Équilibre précaire d'une météo incertaine. Nous avançons doucement avec la détermination de l'instant présent, avec l'humilité et la complicité des éléments qui nous entourent.

dimanche 15 septembre

Après une furtive escale à Girolata pour présenter quelques spectacles nous reprenons la mer pour la Sardaigne. Nous passons les bouches de Bonifaccio pour rejoindre Cagliari où nous sommes attendus. En espérant que les bateaux coincés par les coups de vents qui s'enchainent pourront quitter la côte française pour nous rejoindre !

Mercredi 11 septembre

Notre chère coéquipière Babeth à finalement choisi de ne pas poursuivre l'aventure de l'Armada. Elle quitte donc le Viva Binga pour d'autres aventures peut être moins nomades, mais reste avec nous dans nos coeurs ! Nous continuons donc sans la mama de l'Armada.

 

Mardi 10 septembre

Arrivé à Calvi après une navigation forte en émotion. Vent de Force 7 à 8, rafales à 9... dequoi éprouver l'équipage et ce beau voilier qui a su accuser les éléments.

À part une petite déchirure sur la grand voile, tout s'est bien passé ! Maintenant, peut être que l'on va trouver un moment pour dormir ? pas sûr... 

Dimanche 8 Septembre

Aujourd'hui départ de Yes We Camp à Marseille en direction de la Corse. Nous aurons le droit à de beaux vents, nous irons nous abriter en direction de Calvi pour rejoindre Girolata par la suite.

Vendredi 30 aout 2013

Plein de vie autour du Viva Binga actuellement à quai de l'Esapce Mistral à l'Estaque avec La Maria Gilberte et Jusqu'au Bout.

I'm a text

Jeudi 29 aout

Enguéran, marin, équipier du Viva Binga pour les deux mois à venir !

Nous avons ramené le Viva Binga avec Laurent Touchatou. Belle navigation de nuit avec des pointes à plus de 7 neuds... Le bateau tient bon !

Du 3 au 8 septembre

La programmation de l'Estaque :

 

Mardi 3 septembre, Yes We Camp. à partir de 20h.
- Les pieds dans le seau (Cie Cartahu)
- Naufragée volontaire (Isabelle Garcin)
- Contes et ombres sur la Maria Gilberte, (thonier de 25 m).

 

Mercredi 4 septembre, Yes We camp
- 16 h30 : Viaggo, spectacle jeune public
- 20h :  Felicidad (Cie Mazette)
- J'aime un astronaute... (Cie Les Chapardeurs)
+ scène ouverte

 

Jeudi 5 septembre (20h au Yes We Camp)
- Concert d’Ulysse et le chant du bruit

- Morbac (Mario Bechetoille)

 

Vendredi 6 septembre (19h30 à l’espace Mistral)
The Force (création collective)

 

Samedi 7 septembre. À partir de 10h30 à l’Estaque.
Scène ouverte à l’espace Mistral, interventions dans le village

De 14 à 16h .Intervention surprise  dans le cadre de la parade maritime.

18h30 à l’espace Mistral :
L’échelle à 2 temps (Cie Détournement d’elles)

 

Dimanche 8 septembre
Départ pour la Corse !!!

 

Mardi 27 août

Bonne nouvelle ! Charlie Bus Production s'engage avec nous dans l'aventure en soutenant le projet dans la diffusion mais aussi dans le suivi de la réalisation et du montage vidéo. En espérant que ce film saura satisfaire autant les souscripteurs DVDs que les chaines de tv locales ou festivals.

 

Please reload